L’Œuf de la Victoire 7 – Le trésor d’Arabi Bey

14.00

Septième et dernier tome de la saga L’Œuf de la Victoire, saga de plus de 2000 pages sur le Soudan, l’Abyssinie, l’Arabie et enfin l’Egypte avant sa conquête par l’Angleterre en 1882.

Éditions Desbaumes

Format : 10,50×18

202 pages

Prix: 14,00 euros TTC

Description du produit

Le trésor d’Arabi Bey

Dans ce dernier tome, tous les personnages de livres précédents se retrouvent dans la tourmente des événements de l’été 1882 en Egypte. Soit du coté de l’armée d’Arabi Bey et de ses partisans, soit autour du corps expéditionnaire anglais commandé par sir Garnet Wolseley. Le major Soria finit par collaborer avec l’intelligence branch qui réussit à acheter certains des officiers d’Arabi tandis que les anglais débarquent à Port Saïd. Pour sa part, John Ninet, seul européen à résider à Kafr Dawar, devient le secrétaire d’Arabi. Il envoie d’ailleurs Wanda,qui l’aime en secret, ambulancière au Croissant Rouge, en mission sur les bords du canal de Suez que les anglais investissent.

Et peu à peu, ceux-ci progressent le long du canal pour finir par arriver devant les formidables fortifications de Tel el Kébir, érigées en hâte par Arabi. C’est là, le 13 septembre 1882 alors que la bataille à lieu, que le major et Wanda se retrouvent enfin. Mais le coeur n’y est plus. Le major ne reconnait plus sa flamboyante maitresse dans la personne nouvelle, tondue et maigrichonne qu’il a sous les yeux.

Alors que John Ninet apprend la défaite d’Arabi et se rue au Caire lui aussi, Wanda poignardée, meurt dans les bras du major. Entré à son tour au Caire, dans les fourgons de l’armée anglaise, le major Soria retrouve John Ninet. Alors qu’Arabi s’est rendu, John Ninet recherché par les sbires du Khédive, confie au major le trésor de guerre des rebelles avec mission de rallier la France  et de le mettre en lieu sûr… Il s’exécute décidant de passer par Port Saïd, moins surveillé qu’Alexandrie. Il a la chance de tomber sur Finadori, l’ancien policier khédivial, ombre de lui-même, vieilli et devenu douanier… Ce dernier finit par favoriser sa fuite pour Marseille fout en trafiquant le passeport que John Ninet avait également confié au major, avant d’être à son tour arrêté…

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’Œuf de la Victoire 7 – Le trésor d’Arabi Bey”

Nos livres en librairie à Aix en Provence

Librairie de Provence, 31, cours Mirabeau
Librairie Goulard, 37, cours Mirabeau
Librairie Le Blason, 2, rue Jacques de La Roque